Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2013

Le saviez-vous ? D’où vient la dénomination « peaux rouges » ?

Cet article a été rédigé par l’association Aequologie des Origines qui a pour vocation le recensement des besoins nécessaires pour la préservation ou la restauration de la biodiversité d’écosystèmes géographiquement identifiés. Elle est présidée par Claudie Ravel, fondatrice de Guayapi et membre de Femmes 3000.

Obadias Batista Garcia.pngNous avons tous déjà croisé l’image de ces hommes aux peintures corporelles traditionnelles envoûtantes. Ces pigments rouges ont aiguisé la curiosité d’un grand nombre d’entre nous…

Il s’agit de l’Urucum !

Cet arbre de 3 à 10 mètres de hauteur, présent à l’état sauvage dans un environnement biodiversifié en Amazonie, possède des fruits aux grains colorés utilisés par les indiens d’Amazonie comme peinture corporelle. Il s’agit d’une tradition des peuples autochtone.

C’est d’ailleurs  l’Urucum  qui est à l’origine de leur appellation « peaux rouges », initiée par les portugais au XVIème siècle, lorsque ces derniers ont investi le Brésil.

Les chercheurs qui se sont penchés sur ce fruit ont découvert les raisons de leur utilisation par les peuples indigènes. En effet, ces derniers sont confrontés à un environnement parfois hostile, notamment dû aux moustiques et au soleil dont les rayons intenses abîment la peau.

Il s’agit là d’une preuve irréfutable du sens des traditions des peuples indigènes et de l’importance de préserver ces espaces de biodiversité ainsi que la richesse culturelle des populations locales.


La solution : l’Urucum

L’Urucum est un puissant anti-oxydant naturel, grâce à sa richesse en bixine (molécule proche de la béta-carotène) qui lui permet de préparer la peau au soleil. Favorisant la pigmentation, il permet  de parer la peau d’un joli teint doré. L’Urucum permet ainsi un maquillage 100 % naturel. De plus, les oligo-éléments qu’il contient (zinc, magnésium, sélénium, etc.) protègent durablement la peau tout en exerçant un effet antistress général.

urucum.png

Côté Gourmandise

L’Urucum permet  aussi de donner une touche de couleur dans les plats, une saveur délicate et subtile s’en dégage. En vinaigrette, dans un plat de poulet ou de quinoa… l’Urucum illumine les mets du monde !

Cette plante de plus en plus connue dans nos contrées pour ses vertus protectrices se met ainsi en scène sur la peau comme dans les plats, tout en participant à la préservation et la restauration de la biodiversité et au développement des populations locales !

En savoir plus : Association Aequologie des origines | BBR SCI | 55 rue traversière |75012 Paris | email

Produits proposés par Guayapi, sourceur de plantes issues de terres indigènes.

L’association Aequologie des Origines a pour vocation le recensement des besoins nécessaires pour la préservation ou la restauration de la biodiversité d’écosystèmes géographiquement identifiés, à travers la réhabilitation et la promotion des identités, savoir-faire et productions traditionnels des populations autochtones et locales du monde entier. L’accompagnement, dans le respect de la culture, des traditions locales et dans une logique de transfert de savoir-faire, à la formation des populations natives du monde entier.

La sensibilisation et l’éducation du grand public aux engagements équitables et environnementaux, ainsi qu’à la situation des populations défavorisées dans le monde.

Le plaidoyer auprès des pouvoirs publics pour la prise en compte et l’application des engagements équitables et environnementaux les plus exigeants, notamment par la mise en place de systèmes de Foresterie Analogue et de projets de valorisation des savoir-faire traditionnels intrinsèquement liés aux territoires d’origine du monde entier.

 

Les commentaires sont fermés.