Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2013

Prix de la Femme entrepreneure numérique 2013 (date limite dépôt dossier : 31/07/13)

Créé en 2012 par Bouygues Telecom, le Prix de la Femme entrepreneure numérique vise à encourager et mettre à l'honneur l'entreprenariat féminin dans le secteur du digital et du numérique.
Vous êtes créatrice et dirigeante d'une entreprise française de moins de 10 salariés fondée avant le 1er avril 2013 ?
Vous intervenez dans le domaine du numérique/digital : e-commerce, m-commerce, distribution de solutions informatiques, … ?
5 000 euros + un équipement télécom d'une valeur de 2 000 euros dont un smartphone et un forfait sont à gagner cette année.
La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 31 juillet 2013.
Le dossier de candidature et le règlement sont téléchargeables sur Internet.

02/05/2013

Le rôle du soutien du conjoint dans l’aventure entrepreneuriale des femmes. le point de vue de Stéphanie Chasserio & Corinne Poroli, SKEMA Business School et de Typhaine Lebègue, France Business School

Auteures : Stéphanie Chasserio, SKEMA Business School (email); Corinne Poroli, SKEMA Business School (email) ; Typhaine Lebègue, France Business School (email)

Pour comprendre le processus entrepreneurial, il faut considérer l’entrepreneur dans son contexte immédiat et dans toutes ses dimensions, autant professionnelle que privée. La sphère privée, le contexte familial de l’entrepreneur, vont jouer un rôle clef (allant du positif au négatif) dans la création et le développement de l’entreprise.

Le soutien du conjoint est clairement identifié comme un facteur clef de succès. Mais, force est de constater que dans les recherches, il s’agit le plus souvent d’une conjointe féminine qui soutient un homme entrepreneur. Le soutien du conjoint masculin à une femme entrepreneure reste peu exploré.

Cet article traite du support perçu du conjoint par des femmes entrepreneures françaises.

Nous nous intéressons plus particulièrement à:

- Comment le soutien perçu du conjoint influe tout au long du processus entrepreneurial des femmes entrepreneures ?

- Comment les activités entrepreneuriales des femmes entrepreneures interfèrent dans leurs relations de couples et vice-versa ?

- Et enfin, comment ces interactions complexes et dynamiques remettent en cause la structure sociale en questionnant les rapports traditionnels entre les femmes et les hommes et amènent donc ces femmes entrepreneurs à se questionner, ou pas, sur leurs rôles sociaux de sexe ?

1. Le soutien social du conjoint comme un facteur clef dans le processus entrepreneurial

 

1.1. Le soutien du conjoint dans l’aventure entrepreneuriale

Les individus obtiennent du soutien social de la part d’autres individus dans les réseaux sociaux informels, dans leur famille ou encore dans leurs espaces professionnels, en fait partout où ils peuvent être en interactions avec d’autres.

Des recherches se sont intéressées en particulier aux facteurs liés à la sphère privée et familiale de l’entrepreneur afin de comprendre si certaines caractéristiques ne pouvaient pas expliquer les réussites et les échecs observés. Le rôle de soutien social du conjoint apparaît comme déterminant. Ainsi, les conjoints peuvent mettre leurs connaissances, compétences et expertises techniques au service du projet entrepreneurial de leur conjoint. Ils peuvent donner accès à des réseaux professionnels utiles pour le développement de la carrière et ainsi contribuer à la constitution du capital social de l’entrepreneur (Ozcan, 2011). Les effets du support social du conjoint se manifestent à toutes les étapes du processus entrepreneurial; de l’identification de l’opportunité d’affaires, à la création et au développement de l’activité.

Lire la suite

13/03/2013

Women Entrepreneurs: Challenging Conventional Theories through Intersectionality. Le point de vue de Corinne POROLI et Stéphanie CHASSERIO, SKEMA Business School

LOGO SKEMA-BS-emailpetit.jpgNous vous proposons ci-dessous la lecture d'un article sur les femmes entrepreneures co-rédigé par Corinne POROLI et Stéphanie CHASSERIO de SKEMA Business School, partenaire de Femmes 3000.

Dans cet article, intitulé "Women entrepreneurs: challenging traditional theories through intersectionality", les visions traditionnelles de l'entrepreneuriat (fortement marquées par le "masculin") sont remises en perspective. Une lecture nouvelle à travers le cadre de l'intersectionnalité pour mieux comprendre le vécu des femmes entrepreneures est proposé.

Vos commentaires sont les bienvenus.

____________________________________________________

Women Entrepreneurs: Challenging Conventional Theories through Intersectionality

A growing body of researchers from various theoretical standpoints (Ahl, 2006; Brush et al., 2009; Calas et al., 2009) insists on limits of traditional theories in entrepreneurship to grasp women’s entrepreneurship phenomenon. According to them, theoretical frameworks of the mainstream literature appear clearly gendered. Thus academic studies which are supposedly gender-neutral are, in fact, structured following a masculine point of view.

Thus, most often only male entrepreneurs are depicted; however findings are addressed to both men and women (Fälthom et al., 2010). Thus how to understand and read women’s reality with such male gendered frameworks? Moreover the traditional positivist view of the entrepreneur doesn’t consider social dimensions of human life (Ogbor, 2000). By omitting historical and social variables, it produces an incomplete view of entrepreneurs. Entrepreneurship is considered as static and disconnected of the rest of social life (Ahl, 2006; Bruin et al. 2007; Brush et al., 2009; Calas et al., 2009). This disembodied vision of entrepreneur could not be applied to women and probably could not be applied to contemporaneous men either. Indeed studies pinpoint that all roles and dimensions of women’s life are deeply intertwined (Bruni et al., 2005; Edwards and Rothbard, 2000; Powell and Greenhaus, 2010 and 2006). Therefore several authors (Bowen and Hisrich, 1986; Brush et al., 2009; Calas et al., 2009; Jennings and McDougald, 2007) propose to enlarge and/or to change traditional frameworks by considering social dimensions in entrepreneurship.

Lire la suite