Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2013

Nathalie DAVID (Roumanie), lauréate du trophée Équité. Edition 2013 des Trophées Femmes 3000

Photo Daniele Taulin-Hommell (5).jpg

Le Trophée Équité de l'édition 2013 des Trophées Femmes 3000 a été attribué à Nathalie DAVID, Française installée en Roumanie, pour son initiative CASIOPEEA, association créée en 2010 dont la mission est la sensibilisation des hommes, des femmes et des jeunes filles au dépistage précoce du cancer du sein.

Pour ce faire, CASIOPEEA organise régulièrement une course et une marche permettant de remettre à chaque adulte inscrit un voucher pour une échographie mammaire gratuite et d'offrir, à partir des fonds collectés le jour de la course, des prothèses aux femmes ayant subi une ablation du sein.

Ci-dessous son portrait par Fabienne Prévot

Nathalie David, une femme en marche

Cassiopea est une  constellation porteuse d’espoir, mais aussi   symbole de combat : toute une histoire. « Nous qui sommes en bonne santé, ne pouvons-nous pas donner un peu de temps et d’argent à ceux qui sont malades ?» C’est par ces mots que Nathalie David exprime ce qui la motive et les défis à relever.

Crédit photo : Danièle TAULIN-HOMMEL

Lire la suite

11/10/2013

Les beaux combats des femmes de Djerba. Djerba Entreprenariat au Féminin , 08/2013

Les beaux combats des femmes de Djerba

Par Marie-Georges Fayn

 

Elles s’appellent Sonia, Corinne, Maha, Isabelle, M’barca, Chiara et Besma. Signes distinctifs, elles sont dirigeantes d’entreprise, djerbiennes de naissance ou d’adoption et ont accepté de répondre à l’invitation d’une française venue passer ses vacances familiales pour la 1ère fois à Djerba. Ne se satisfaisant pas de la formule autarcique proposée par son « hôtel club all inclusive » Marie-Georges a voulu entrer en contact avec les habitants du seul pays au monde à avoir connu une révolution sage. Pour créer ce lien, elle a fait appel à la radio libre locale, Ulysse FM afin d’entrer en relation avec les personnes dont elle se sent la plus proche, les femmes en situation de responsabilité ; elle-même étant à la tête d’une agence de communication en France. Sa requête bien qu’exotique a reçu un accueil très favorable de la part de Kamel Henchiri, directeur d’Ulysse FM qui partage la même conception des médias à la fois organes d’information et créateurs de liens. Pour lui, les  touristes, principale source de revenus de l’île, ont plus à apporter que leurs devises. Ils doivent être considérés comme des gisements de talents, de savoirs, d’initiative qui peuvent enrichir Djerba à condition de bien préparer leur venue. Voilà pourquoi il a volontiers connecté la vacancière à une association qui promeut une citoyenneté généreuse : Djerba Solidarity and Development* présidée par Taha Bouchaddakh, professeur de français, attentif et engagé dans de nombreux projets humanitaires et écologiques.

Et c’est ainsi que le 13 août 2013, journée de la fête des femmes à Djerba, se tenait la 1ère conférence de Djerba : Entreprenariat au Féminin. Autour d’un café, 7 femmes accompagnées d’Imen, journaliste à Ulysse FM et d’Amel étudiante en architecture, expliquaient à une française toute ouïe comment elles avaient  traversé la révolution de 2011. Elles ont confié leurs espoirs et leurs craintes et imaginé de possibles pistes de coopération. Paroles de femmes…

Lire la suite

15/05/2013

Ces femmes qui font l'Europe (5) : Interview Roza THUN, eurodéputée polonaise : « L’Europe, c’est nous ! »

Bando Ces femmes qui font l'Europe v2.jpg

Roza Thun, eurodéputée polonaise : « L’Europe, c’est nous ! »»

Interview réalisé par Fabienne PREVOT (email)

Roza Thun.jpgUn marché commun à construire, des jeunes à  motiver, Roza Thun, eurodéputée impliquée depuis longtemps dans le processus d’avancée de l’Europe, a bien conscience du chemin restant à parcourir.

Elle a grandi dans un pays communiste, la Pologne, derrière le rideau de fer, et ne pensait pas un jour être libre. Dès les années 1970,  elle œuvre contre le gouvernement en place. Elle devient ainsi porte-parole du comité des étudiants de Solidarność (SKS) et collaboratrice du Comité de défense des ouvriers (KOR) (1977-1980).

Une militante polonaise pour la construction européenne

Après le changement de régime, elle revient en Pologne et devient directrice générale puis présidente de la Fondation polonaise Robert-Schuman (1992-2005). De 2005 à 2009, elle dirige la représentation de la Commission européenne en Pologne. Elle est membre du Parlement européen depuis 2009. Elle est élue le 26 novembre 2011 vice-présidente internationale du Mouvement européen4. Au sein du parlement européen, elle est très impliquée dans la commission « Marché intérieur et protection des consommateurs ».

Pouvez-vous me parler de votre poste et des responsabilités qu’il induit ?

Je suis députée Européenne depuis 2009 après avoir été résidente de la représentation de la Pologne à l’Europe. Je suis aujourd’hui présidente de la commission du  marché intérieur et de la protection des consommateurs. J’ai  choisi cela car c’est concret, le résultat de mon travail est perceptible par les citoyens dans leur vie quotidienne.

europe2.JPGEn plus, il est important pour moi  que chacun comprenne le rôle effectif des institutions Européennes. Aujourd’hui, on a l’impression encore trop souvent - et à tort - que l’Europe est très éloignée des préoccupations des citoyens au quotidien et sur le terrain.

Le plus difficile est la communication. La preuve ? Les gens disent de l’Europe  « c’est eux !», moi j’aimerais qu’ils arrivent à dire « c’est nous !», qu’ils comprennent que c’est bien eux qui  constituent ce continent et sa richesse.

L’Europe, c’est effectivement nous tous, nous pouvons tous la changer. Il est possible, à  travers ses élus, d’influencer notre vie quotidienne.

Lire la suite